Dyspraxie : avec quoi une dyspraxie ne doit pas être confondue ?

Il est très important dans la prise en charge de votre malade de ne pas se tromper dans le diagnostic, et c’est pourquoi nous nous apprêtons à vous expliquer les pièges dans lesquels vous ne devrez pas tomber si vous ne souhaitez pas vous tromper !

Il faut en effet apprendre les bonnes définitions afin de savoir de quoi vous parlez.

Plus d’informations restent à votre disposition sur notre site internet : dyspraxie.fr

Apprenez les bonnes définitions

Il est donc extrêmement important de différencier la dyspraxie :

  • Un retard mental : il ne s’agit effectivement pas d’un retard mental.
  • Une paralysie cérébrale : vous devez bien comprendre que le malade a la capacité d’effectuer le mouvement, en matière d’anatomie rien ne fait défaut à l'exécution de ce mouvement, c’est en matière de fonctionnement cérébral que l’on retrouve un problème.
  • Un trouble du comportement : les difficultés de communications que vous pouvez suspecter chez le malade sont en effet dues à son incapacité à effectuer des mouvements orthophoniques.
  • Une dysphasie : qui est une incapacité à parler ou à trouver ses mots, mais avec des mouvements coordonnés tout à fait normaux.
  • Une dyslexie.
  • Un autisme.